Valgorge en Cévennes d’Ardèche

  • Valgorge

Accueil du site > La vie quotidienne > Environnement

Environnement

riviière

 

L’eau potable

Le service de l’eau est géré par la commune en régie, c’est-à-dire que la commune exploite directement son réseau, sans délégation à une société privée. Ce choix permet de maîtriser localement les orientations prises et le prix de l’eau.

L’eau est captée dans le Rieu Grand au-dessus du hameau de Freyssenet, elle fait l’objet d’un traitement par chloration au réservoir du Couderc.
Pour les nouvelles habitations situées à proximité du réseau, le raccordement au réseau d’eau potable doit faire l’objet d’une demande auprès de la mairie.

Des analyses régulières (tous les trimestres) sont effectuées à l’initiative de la Direction Départementale de la cohésion Sociale et de la Protection de la Population (DDSPP).

L’eau, une richesse à économiser.

Si le choix de gérer l’eau localement présente des avantages en terme de tarif, il nous impose aussi à tous d’être responsables car nous ne pouvons compter que sur nos propres ressources. En période de sécheresse, l’eau est rare, il faut donc faire attention à son utilisation. Le Préfet réglemente par arrêté la gestion de la pénurie d’eau pour l’ensemble des usages : arrosage, lavage des véhicules, remplissage des piscines, etc.
Il existe 4 niveaux d’alerte pénurie :
Le seuil de vigilance : Le préfet se base sur le débit des cours d’eau pour déclencher le seuil de vigilance. Il incite les particuliers et les professionnels à des économies d’eau.
Le seuil d’alerte : Le préfet décide de premières mesures de limitation de l’usage de l’eau.
Le seuil d’alerte renforcée : Ce seuil doit permettre une limitation progressive des prélèvements en eau et le renforcement 

des mesures de limitation ou de suspension des usages si nécessaires, afin de ne pas atteindre le niveau de crise renforcée.
Le seuil de crise : Le seuil déclenché en cas de mise en péril de l’alimentation en eau potable, la santé, la salubrité publique, la sécurité civile et la survie des espèces présentes dans le milieu.

Quelques gestes simples et responsables suffisent à faire des économies significatives :
Pour se laver :
- prendre des douches et non des bains, arrêter l’eau pendant le savonnage ;
- proscrire les douches dites « de confort » pendant la période estivale.
 - arrêter l’eau pendant le brossage des dents,
- pour tout lavage, ne pas ouvrir le robinet au maximum.
Dans la cuisine :
- ne pas faire la vaisselle sous l’eau courante, mais dans une cuvette, de même pour laver les légumes,
- réutiliser l’eau de lavage des légumes comme eau d’arrosage,
- ne faire tourner la machine à laver le linge ou la vaisselle que lorsqu’elle est pleine.
Dehors :
- s’équiper d’un arrosage « goutte à goutte » qui évite toute évaporation et tout ruissellement inutile,
- Ne pas laver sa voiture.
Installation intérieure
 - vérifier qu’aucun robinet ne fuit,
 - vérifier la chasse d’eau : une chasse d’eau qui fuit, c’est une dizaine de litres d’eau perdus par heure !
 - vérifier qu’il n’y ait pas de fuite ni juste avant, ni après
le compteur.


L’assainissement

Les eaux usées, collectées dans le réseau public, sont traitées dans la station d’épuration de Marette.
Les habitations non desservies par un réseau public doivent être équipées d’un dispositif d’assainissement individuel réglementaire. Il est désormais soumis à contrôle par le service du SPANC (04 75 39 88 17).
Pour les habitations situées à proximité du réseau public, le raccordement doit être réalisé dans un délai de deux ans à compter de la mise en service du réseau et doit faire l’objet d’une demande auprès de la mairie.
La station d’épuration de Marette fait l’objet de contrôles réguliers (3fois/an) par un service interdépartemental (SATESE 26-07). Les analyses sont disponibles en mairie.


Les déchets

Les communes ont pour seule compétence légale la collecte et l’élimination des déchets ménagers ; le traitement des déchets verts et des encombrants ne relève pas des compétences obligatoires des communes.
Il est demandé à chacun d’effectuer un tri de ses déchets et de les apporter dans les conteneurs adéquats :
Ordures ménagères - Verres - Emballages - Papiers
Le recyclage de ces déchets, outre la diminution des éléments enfouis, contribue à la diminution de l’effet de serre.
Nous appelons tous les habitants de Valgorge, résidents principaux et secondaires, à une attitude responsable et citoyenne.
Seuls les déchets ménagers doivent être déposés dans les conteneurs, « à l’exclusion de tout autre matériau ».

Les déchets verts

La réglementation issue des « Grenelle de l’environnement » interdit l’incinération des déchets verts.
Au-delà du respect de la règlementation, le brûlage des végétaux de ce dépôt créait des nuisances importantes pendant plusieurs jours dans ce quartier.
Placette de dépôt des déchets verts située au pré de Laréna, quartier de Marette à Valgorge le samedi de 14 à 16h.

Le verre les bouteilles, les bocaux vides

SAUF bouchons, capsules, ampoules, néons, vaisselle, porcelaine, vitres cassées, bouteilles plastiques. Les conteneurs à verre se trouvent à Saint-Martin, au Pont de Chastanet et au Villard (route de la Molle).

Les emballages et le papier

Uniquement ceux figurant sur la fiche « mémo du tri ». Même les bouteilles plastiques alimentaires à corps gras ; les revues, journaux, magazines, prospectus et papiers (SAUF papiers salis), enveloppes.

Au moindre doute déposer l’emballage avec les ordures ménagères. Dans les conteneurs jaunes, les emballages sont en vrac, sans sac poubelle . Les sacs de pré-collecte sont disponibles en mairie.

Les conteneurs à couvercle jaune se trouvent
à Saint- Martin, au Mazel, au Vincent, au Pont de Chastanet et
au Villard (route de la Molle).
Les cartouches d’encre, toners vides sont à déposer au CSRI.

Les encombrants- La déchetterie de Joyeuse

La commune n’est en aucun cas responsable de l’enlèvement des encombrants. Vous devez porter vos ferrailles, huiles, cartons, encombrants, ampoules, néons (SAUF bois, matières à base d’amiante, gravats) à la déchetterie de Joyeuse :

Adresse : ancienne route de Lablachère

Horaires : Du lundi au samedi de 9h00 à 12h00

Demande de ramassage pour les personnes ne pouvant pas transporter leurs encombrants jusqu’à la déchetterie au SICTOBA 

Contact : 04 75 39 06 99

Du lundi au jeudi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.
Plus d’informations sur : http://sictoba.fr

Ne pas sortir les encombrants sur la voie publique avant le ramassage.

LES RECYCL’ARTS

07110 UZER / contact : 04 26 62 28 28

Horaires d’ouverture :
mardi de 9h a 13h,
mercredi de 14h à 18h
samedi de 9h a 13h et de 14h à 18h30

Les gravats inertes (exclusivement pour les particuliers)

Contacter la mairie au 04 75 88 98 09
Compostage : Des composteurs individuels, mis à disposition, par le SICTOBA, permettent de composter les bio-déchets.
Bio-déchets : ensemble des déchets constitués de matières organiques biodégradables d’origine animale ou végétale, tels que les déchets du jardin, les déchets de cuisine. Pour vous aider, les guides composteurs bénévoles sont à votre disposition, renseignements en mairie.


L’usage du feu

Principes de base : Le brûlage à l’air libre des déchets verts des particuliers est interdit.

Alors qui peut brûler des végétaux sur pied ou incinérer des déchets verts ?

A ce jour, il existe réglementairement 3 catégories de personnes encore autorisées à brûler des végétaux : les exploitants agricoles,
les exploitants forestiers, tous deux dans le cadre de l’exercice de leur profession, et les personnes (ou les structures) soumises à une obligation de débroussailler en application du code forestier (50 mètres des habitations, dépendances…).


Quelles alternatives proposer au brûlage des déchets verts ?

pour les petites quantités et en zone urbaine notamment, les déchetteries sont la solution qui s’impose.
Les solutions de broyage ou compostage, individuelles ou collectives, sont à encourager.
Dans certaines conditions, il peut être envisagé de laisser les végétaux coupés au sol, voire de les enfouir légèrement….
Les solutions alternatives existent.
Placette des déchets verts du SICTOBA, situé au pré de Laréna au hameau du Vincent ouverte le samedi de 14h à 16h.

Déclaration préalable :
Elle reste nécessaire selon les règles antérieures être propriétaire ou ayant-droit du terrain sur lequel le feu est utilisé,la demander 2 jours francs avant la date prévue en mairie (déclaration valable 2 mois pour une seule opération),
effectuer le brûlage entre le 1er octobre et le 30 juin
prévenir les pompiers avant chaque mise à feu, assurer la surveillance et prendre toutes les précautions pour éviter une propagation du feu.

La veille : Se renseigner auprès du service départemental de Météo-France au 08 92 68 02 07 pour connaître les prévisions météorologiques et notamment le vent (force, direction). Ne pas hésiter à remettre le brûlage à un autre jour si les conditions ne sont pas favorables.


Contacts utiles

Les pompiers : 18
Direction Départementale des Territoires - Service Forêt Eau Environnement à Privas : 04 75 65 52 52
Service Départemental d’Incendie et de Secours : 04 75 66 36 00
Préfecture, Service Interministériel de la défense et Protection Civile à Privas : 04 75 66 50 29

Pour tout renseignement complémentaire :
Mairie de Valgorge : 04 75 88 98 09



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF